« Quand on choisi avec son coeur, il n'y a plus aucune place pour la peur... » - Asa Liha .

La Méditation, le but

La méditation 

 

La méditation ne consiste pas à suivre un système ; ce n'est pas une constante répétition ou imitation ; ce n'est pas une concentration.

Une des méthodes favorites de certaines personnes qui enseignent la méditation est d'insister auprès de leurs élèves sur la nécessité de se concentrer, c'est-à-dire de fixer leur esprit sur une pensée et d'expulser toutes les autres. C'est la chose la plus stupide, la plus nocive que puisse faire n'importe quel écolier, lorsqu'on l'y oblige. Cela veut dire que pendant tout ce temps on est le lieu d'un combat entre la volonté insistante de se concentrer et l'esprit qui vagabonde, tandis qu'il faudrait être attentif à tous les mouvements de la pensée, partout où elle va. Lorsque votre esprit erre à l'aventure, c'est que vous êtes intéressé par autre chose que ce que vous faites.

Le but

Le but de ta sainte relation avec chaque autre personne, endroit ou chose n'est pas d'imaginer ce que l'autre veut ou ce dont il a besoin, mais ce que tu veux ou désires maintenant afin de grandir, afin d'être qui tu veux être.


C'est pourquoi j'ai créé la relation avec les autres choses.


Si ce n'était de cela, tu aurais pu continuer de vivre dans le vide, dans le tout éternel d'où tu viens.Mais dans le tout, tu ne fais qu'être et tu ne peux faire l'expérience de ta "conscience" en tant que quoi que ce soit en particulier parce que, dans le tout, il n'y a rien que tu ne sois pas.


Alors j'ai conçu pour toi une façon de te créer à nouveau, et de savoir qui tu es dans ton expérience.


Je l'ai fait en te fournissant :


1. La relativité, un système au sein du quel tu pouvais exister en tant que chose en relation avec autre chose.
2. L'oubli, un processus par lequel tu te soumets volontairement à l'amnésie totale, afin de ne pas savoir que la relativité n'est qu'un stratagème, et que tu es tout cela.
3. La conscience, un état d'être dans lequel tu croîs jusqu'à ce que tu atteignes la pleine conscience, devenant alors un Dieu véritable et vivant, créant et faisant l'expérience de ta propre réalité, changeant et recréant cette réalité à mesure que tu étends ta conscience jusqu'à de nouvelles limites ou, dirons nous, sans aucune limite.


Dans ce paradigme, la conscience est tout.


La conscience, tout ce dont tu es véritablement conscient, est la base de toute vérité et ainsi de toute véritable spiritualité.